Archives pour la catégorie Alzheimer

9.Pour aller plus loin

                                                                       Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit          

Qui a découvert la maladie d’Alzheimer?     

C’est en 1906 que le docteur allemand Alois Alzheimer, un neurologue, découvre la maladie. Une femme âgée de 51 ans, Auguste D., avait été admise à l’asile ou travaillait le Dr Alzheimer.

Ce dernier avait étudié le comportement de cette femme, qui l’intriguait. Après le décès de sa patiente, l’autopsie appronfondie pratiquée sur son cerveau permit de découvrir le changement qui avait affecté l’organe cérébral.

Le docteur Alzheimer (1864-1915) devint professeur de neurologue à l’université de Heidelberg, laissant pour la postérité son nom à la maladie qu’il avait identifiée.

       --> L’echelle de détérioration globale

L’echelle de Reisberg, utilisée par les professionnels, distingue 7 niveaux de détérioration croissante des capacités du malade atteint d’Alzheimer. Chaque étape marque un stade de plus dans la dépendance de la personne malade.

     °NIVEAU 1 : Niveau de référence

         – Le malade n’éprouve aucune difficulté à mener sa vie quotidienne.

     °NIVEAU 2 : Troubles de mémoire

          – Le malade oublie l’emplacement de certains objets et leurs noms.

          - Il peut éprouver des difficultés à trouver ses mots.

      °NIVEAU 3 : Confusion bénigne

          – Le malade éprouve du mal à se rendre à de nouveaux endroits.

          - Il a de la difficulté a faire face aux problèmes qui surviennent sur son lieu de travail.

      ° NIVEAU 4 : Confusion avancée

          - Le malade éprouve des difficultés à accomplir des tâches complexes (faire des comptes, des achats, planifier un repas avec des invités).

      ° NIVEAU 5 : Légers problèmes d’ordre cognitif

          – Il a besoin d’aide pour choisir ses vêtements.

          - Il doit être incité à se laver.

       ° NIVEAU 6 : Problèmes moyens d’ordre cognitif – supervison constante      

          - Le malade a besoin d’aide pour s’habiller.

          – Il a besoin d’aide pour prendre son bain.

          – Il est de moins en moins capable d’aller tout seul aux toilettes, ou est incontinent.

      ° NIVEAU 7 : Problèmes avancés d’ordre cognitif

         – Le malade emploie un vocabulaire de plus en plus limité, pour finir il ne répond plus que par un seul mot. Il ne peut plus marcher ni s’asseoir seul. Il devient incapable de sourire.

12345...9

La vie vaut la peine d'être... |
A.F.L.A.P.A. |
Chronique d'une Greffe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COURS DU BLOC B
| GEOBIOLOGIE QUANTIQUE
| YOGA FÉMININ - GUJAN-MESTRAS