Archives pour la catégorie Le chemin du deuil

Le chemin du Deuil

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Quand j’ai su que j’allais suivre cette formation, je me suis dit que ça allait beaucoup me servir. Pour moi le « Chemin du Deuil » c’était quand une personne décède accompagner la famille dans ces moments pénibles. A vrai dire et j’ai eu du mal a me convaincre, ce n’est pas seulement quand on perd un être cher mais aussi, une perte d’emploi, une séparation douloureuse, de statut social, perte d’une amitié profonde…

Pour ma part, j’ai eu une séparation douloureuse, mais jamais avant cette formation je me suis cru en deuil. Mais la formatrice nous as montré que toutes les étapes de Chemin du  Deuil d’une personne sont les mêmes que pour les cas que je viens de vous citez plus haut. Et cela c’est avérer que j’étais en Deuil et que je n’en suis pas encore complètement sorti.

Exemple :

Une femme âgée perd son chien, elle pleure plus pour son chien que pour le fils de sa voisine qui est décédé dans un accident de voiture. Là on pourrait se dire, « c’est pas juste le chien est un animal mais un enfant quand même », mais non nous ne pouvons pas dire cela car cette perte est pour cette dame âgée toute aussi importante et une règle à ne pas oublier, Comparaison=poison

Le processus du Deuil

1° Le choc, la sidérassions, le déni : L’évitement, la non-reconnaissance, l’anesthésie des émotions.

2° La recherche : le besoin de voir pour croire, l’agitation avant le silence, la première confrontation face à l’absence, la fuite, la recherche, les réactions de l’entourage, les « si » et les « pourquoi » incessants…

3° La destruction :la lente prise de conscience du chemin solitaire, la place des proches lassés du deuil, la confrontation aux émotions du deuil : colère, révolte, culpabilité, baisse d’estime de soi, la dépression, les troubles de sommeil, de l’appétit, des capacités physiques, intellectuelles, la tristesse, la peur, l’angoisse du quotidien…

4°La restructuration :c’est le retour à l’équilibre affectif et à la réinsertion sociale.

Voilà le processus se termine, mais le deuil n est pas pour autant, complètement fini, car dans le déroulement des phases de deuil, il y a toujours des oscillations, des retours en arrière. Il n’y a pas de durée « normale » pour chaque phase : à chaque personne son rythme.

LES 4 TACHES DU DEUIL

On emploi le mot tâches car c’est un travail que l’on doit faire soi-même, une action que chacun(e) doit décider et enclencher sans espérer que le temps qui passe va travailler à sa place.

Ces 4 tâches sont :

1. reconnaître et absorber la réalité = accepter la réalité de la perte

2. sentir et exprimer les émotions = connaître la douleur de la perte

3. se remémorer et intérioriser la relation = s’adapter à son environnement sans le défunt

4. se rouvrir à la vie = donner une nouvelle place au défunt et réapprendre à aimer la vie.

C’est fort semblable aux phases qui surviennent sur le chemin de deuil. Mais il y a une différence énorme c’est qu’ici il n’est pas question de subir ce qui arrive ; ici, intervient la volonté précise de la personne endeuillé de poser chaque fois un acte personnel déterminé avec l’intention de changer.

Un deuil est considéré comme abouti quand les 4 tâches ont été accomplies. Toutefois, comme dans les phases du deuil, il y a aussi des retours en arrière. Il n’y a pas non plus de limite dans le temps.

Voila pour cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

La vie vaut la peine d'être... |
A.F.L.A.P.A. |
Chronique d'une Greffe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COURS DU BLOC B
| GEOBIOLOGIE QUANTIQUE
| YOGA FÉMININ - GUJAN-MESTRAS